Avec Paul Claudel, les noms de recueils sont quelque peu analogues... Après Cinq grandes odes, on a La Cantate à trois voix.

La cantate est par définition un morceau musical à plusieurs voix. Claudel applique vraiment l'aphorisme de Verlaine "De la musique avant toute chose".

 

Dans cette cantate à trois voix nous avons trois personnages féminins qui discourent en chantant sur le monde, la vie, la poésie, l'art, la guerre, la mort, l'amour...

Ces trois personnages sont Laeta, Fausta et Beata. Trois personnages féminins imaginaires aux noms pourtant bien symboliques. Laeta: la mort? Beata: le bonheur? Fausta: l'âme qu'on échange contre une seconde vie?

 

Ces trois femmes vont évoquer le passage des saisons, caractéristiques des saisons de la vie, métaphores des étapes de l'existence. Les trois cantatrices représentent la fiancée, l'exilée, la veuve et évoquent par leurs chants, l'homme qu'elles ont perdu.

 

On pourrait diviser cette cantate à trois voix en différentes parties: il y a les moments dialogués où les trois voix se font entendre et les solos où chaque voix propre s'exprime en son nom par rapport à la perte de l'amant. Les solos sont surtout des cantiques, ce qui donne à la cantate une dimension religieuse beaucoup plus manifeste:

 

Cantique de la rose de Beata.

Cantique du Rhône de Laeta.

Cantique de la vigne de Laeta.

Cantique du peuple divisé de Fausta.

Cantique de la chambre intérieure de Fausta.

Cantique des chars errants de Laeta

Cantique de l'or de Fausta.

Cantique du coeur dur de Fausta.

Cantique des parfums de Beata

Cantique de l'ombre de Beata.

 

 

cendrillo,n

J'ai adoré le lyrisme de cette cantate, le chant amoureux déchirant de ces trois femmes qui apparaissent davantage comme des déesses antiques.

Ce recueil de Claudel m'a fait penser au roman polyphonique de Virginia Wollf Les Vagues, où on a à chaque fois les monologues intérieurs des protagonistes interrompus par des interludes poétiques et métaphoriques de l'existence.

Si j'avais été assez mitigée sur les Cinq grandes odes de Claudel, j'ai littéralement fondu pour cette Cantate à trois voix.