Comme il est prolongé jusqu'en décembre, cet article est une nouvelle participation au challenge Des livres en cuisine de Ma Petite Médiathèque.

Des-livres-en-cuisine-bis

En flânant au marché de Noël de ma ville, je suis rentrée dans unn magasin que j'adore: Nature et découvertes. J'ai vu plein de choses, des idées cadeaux, des trucs pus ou moins utiles... et je suis tombée sur ce livre:

Green; glam & happy de Rebecca Leffler aux éditions Marabout.

 

LIVRE

 

 

 

 

 

I. L'aspect superficiel: les raisons de mon achat.

  • Le prix: à peine 17 euros pour plus de 230 pages.
  • Les couleurs et la présentation: simple mais efficace. J'ai zyeuté grosso modo et ce que j'y ai vu m' a bien plu.

II. Le livre en profondeur

  • Ce qui me gonfle d'emblée, et le titre me l'annonçait déjà: l'anglicisme à répétition. C'est sûr que "Vert, glamour et heureux", c'est moins vendeur. Bref, s'il n' y avait que le titre. Mais, l'auteure surenchérit dans son introduction... "because happy", "feel good", "look good", "healthy", "la vie en green", "green life", "whole foods", "sorry", "right", "busy". Les anglicismes me gonflent et il y a un article ici qui en fait la démonstration. Comme ça m'a vraiment gavée, je n'ai pas lu cette intro pauvre en vocabulaire. Mauvais point.

  • En revanche, il y  a beaucoup de notions diététiques, la façon dont fonctionne notre cerveau, les micronutriments. Ce n'est plus seulement un livre de recettes mais bien une analyse de notre fonctionnement alimentaire. Ca rattrape l'excès d'anglicismes. On ne nous dit plus ce qu'il faut faire bêtement mais on nous dévoile les mécanismes pour bien comprendre. Je trouve cela très pédagogique, très didactique. Au lieu de répéter comme un phonographe, de refaire une recette mécaniquement, apprise par coeur, on apprend à cuisiner autrement. On nous donne des trucs qu'on peut réexpérimenter comme on le faisait en sciences-physiques ou en SVT au collège et au lycée.

  • Toutes ces infos sont accompagnées de témoignages de médecins et autres spécialistes.

  • Les photographies sont très belles, pleines de couleurs. C'est idiot et très vendeur (j'ai voulu dire marketting mais vu le procès que je viens de faire aux anglicismes, je me dois d'être cohérente). Il ne faut pas oublier que ce que l'on voit dans l'assiette est très important et là, la photographe a fait son boulot à merveille. Tout donne envie.

  • Et, entre les recettes, on a des fiches diverses et variées concernant une palette de domaines et tournant autour du "bien vivre": l'aromathérapie, l'agencement de la maison, une sorte de glossaire d'aliments à avoir. Il y a aussi des exercices de yoga, de taï-chi, etc...

LIVRECUISINE

  • C'est un livre de recettes ++. Un livre à lire, à relire et pas seulement à replacer sur son étagère et que l'on ressort quand on souhaite cuisiner!

  • L'organisation du livre aussi est intéressante: il se compose au fil des saisons.

CUISINETEAUTOMNE

  • Les moins: toutes les recettes ne sont pas accompagnées de photographies.

  • Toujours ces titres "in English"! En fermant le livre, j'ai lu que la nana était New-yorkaise. On lui pardonnera alors tous ses english words!
    BADDAY

III. Du livre à la réalisation

  • Je ne vais pas tester tout de suite. C'est l'inconvénient des recettes véganes, sans gluten: tu n'as pas tous les ingrédients sous la main. J'essaierai un autre jour.

  • En même temps, vu ce qu'il y a dans mon frigo (1 tomate, 1 poivron, des oeufs, 25g de pâtes), aucun livre de cuisine ne saurait être à la hauteur. A part une omelette et des pâtes aux légumes ou une salade (sans salade) avec des oeufs, des pâtes, la tomate et le poivron, les combinaisons demeurent limitées...

--> On est dans une période propice aux offrandes, si vous souhaitez faire plaisir à une personne qui prend soin d'elle et qui donne une place importante à l'alimentation, c'est un très beau cadeau. Si j'avais su que ce livre existait, je l'aurais peut-être demandé au pied du sapin (sapin qui est aussi existant que la nourriture chez moi, mais c'est pour l'expression...)