Une fille parfaite de Mary Kubicka me permet de valider une deuxième participation au challenge de Philippe, Lire sous la contrainte: titre: article indéfini + GN. J'ai acheté cet ebook exprès pour l'occasion et à dire vrai je n'ai pas été déçue.

liresous

Il s'agit d'une histoire d'enlèvement. Mia, une jeune femme disparaît mystérieusement: elle ne va plus à son travail, ses amies ne l'ont pas vue depuis un certain temps si bien que sa meilleure amie contacte Eve, la mère Mia. Celle-ci ne s'étonne pas outre mesure de l'absence de sa fille. On sait que Mia a d'étranges relations avec ses parents. Son père est un enfoiré d'avocat qui a toujours méprisé sa fille donc sa disparition le laisse de marbre. Peu à peu, la mère s'inquiète et met sur le coup la police. Le roman se compose de chapitres qui sont soit situés "Précédemment" soit "après"... tous les chapitres liés au passé sont liés à l'enlèvement, la captivité de Mia alors que "après" constitue le présent, c'est-à-dire la vie de Mia après son enlèvement. Le hic, c'est que Mia a perdu la mémoire et est persuadée qu'elle s'appelle Chloé.

On assiste à l'enlèvement de Mia par Thatcher qui n'est qu'un exécutant de Delmar, un voyou de la pire espèce. Au lieu de rendre Mia à Delmar, Thatcher la sauve mais la kidnappe. Les deux vont alors vivre une relation étrange: la peur de l'un de l'autre, la peur que Delmar les retrouve, que la police survienne. En parallèle, on a le dur labeur de Mia pour retrouver la mémoire. Et, j'ai aimé l'approche psychologique et psycnahalytique dans cette narration.

C'est un très bon policier, sans être un véritable thriller. Un polar psychologique pourrait-on dire. J'ai adoré ce roman de Mary Kubicka que je ne connaissais pas jusqu'alors. Mais je n'ai pas aimé la chute. La fin d'Une fille parfaite m'a déçue. J'ai trouvé cela trop rapide et n peu tiré par les cheveux. Mais, à part cette fin mitigée, le reste vaut le coup, vaut la lecture.

D-une pierre deux coups, cette lecture entre dans le challenge d'Enna lit: Le petit bac 2017, SPHERE FAMILIALE

lpb