moimois

 

Du moi de mai

18645393_229843760848919_8945768221542187008_nJe n'ai pas beaucoup lu ce mois-ci... changement de poste, appropriation d'une réforme, des compétences, des échelles descriptives; le passage du lycée au collège, mutation des grands dadais adorés en nouveaux élèves à mater, et l'absence des uns, la rencontre avec d'autres. Et puis l'absence, le manque de ces gens avec qui je travaillais je vivais. Et puis le manque de ces personnes avec lesquelles je me sentais bien. Se refaire ailleurs, avec d'autres, et forcément différemment. Passer de l'épanouissement, du sourire, des rires à mon introversion, retour à ma timidité, et mon sourire permanent d'avant se retourne et se crispe. Combler l'ennui, le vide par une autre activité... Mai, le mois de l'écriture. Du théâtre. C'est frénétique au début, puis amusant. Simple divertissement mais l'écriture, la création de cette pièce a été une vraie récréation. Un souffle d'air, une bolée d'oxygène, de l'apaisement avant le retour de la tempête...; De nouveau, le manque, l'absence, les souvenirs d'avant qui reviennent, le vide intérieur qui me remplit, les larmes qui montent facilement, reprennent du service... Repenser au mail du 2 mai qui a illuminé les 29 jours suivants. Mail lu, relu, rerelu, puis rerererelu. Et le manque alors qui se fait encore plus grand. 

Des lectures de mai

 * Merveilleuses lectures

¤ Dans le jardin de la bête d'Erik Larson

¤ La leçon d'allemand de Siegfried Lenz

¤ Le voyage égoïste de Colette

ERIKLARSON    17881630_690452471141394_1359476918642016256_n   18722887_155927508280618_51721130049798144_n

* Lectures mitigées

¤ Spectacle de Prévert

¤ La fascination de l'étang de Virginia Woolf

18096447_1235836856529027_4335117462031826944_n      18443377_424526421238777_4398439367467597824_n

* Lecture décevante

¤ Parce que je t'aime de Musso

18444375_829462063859236_1304696247164076032_n

* Des lctures en cours

¤ Kinderzimmer de Valentine Goby (Aïe, je sens que mon petit coeur tout mou va exploser)

¤ L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante (un peu déçue)

¤ L'année noire de Kadaré (Comme tous les Kadaré, j'ai souvent peur puis je suis ravie. Je n'en suis qu'au premier stade pour le moment)

18444946_1206960796068050_2604059549400825856_n

Faisons honneur à Cannes avec les films vus...

En fait il n'y en a eu qu'un:

* Faut pas lui dire. Ce n'est pas un grand grand film mais c'est bien construit. La petite Jenifer se défend bien je trouve.

Mai musical

18161756_1297923423660228_582471077997838336_n¤ J'ai adoré le dernier album de Vianney qui m'a été offert pour mon anniversaire et qui a beaucoup tourné.

¤ Dans mes oreilles, il y a toujours Cyril Mokaiesh.

18722955_1100373293439507_3256357776200302592_n¤ Dernier album coup de coeur, celui de mon BB adoré: deuxième opus d'un triptyque (d'après ce que j'ai compris): Volver. Certaines chansons font tache dans cet album. Il y a de magnifiques titres, très poétiques, très biolayesques, très "tout ce que j'aime" et deux ou trois chansons qui ne me plaisent pas du tout. Musicalement, c'est très ecléctique et pourtant toujours le lien "italien". C'est de l'art, du génie...

Mai made in Blondie

¤ Pas très active sur ce blog en ce mois de mai... pour les mêmes raisons exposées plus haut. J'ai quand même participé au défi mensuel Ame Graphique dont le thème était "livre"... Et comme tout se rejoint chez moi, j'y parlais des gens évoqués dans le premier item... Mon livre Ame Graphique ici.

¤ J'ai, grâce à Prévert, participé au challenge de Philippe, Lire sous la contrainte.

¤ J'ai décidé de faire toute une série -illimitée dans le temps- sur le nazisme. J'ai exposé le "projet" ici. Et j'ai commencé à le remplir avec Dans le jardin de la bête et La leçon d'allemand; lectures que j'avais croisées pour un "mardi sur son 31".

 

Mes papilles aiment en mai

MOJITO¤ Je ne cache plus ma passion pour le mojito. C'est la boisson estivale par excellence. A défaut d'en boire un.. car il ne faut pas déc***** quand même, je suis tombe sur les bonbons au mojiot de Lutti. On s'y croirait... A part le goput du rhum en moins. Mon mojito après chaque repas, mon mojito avant d'aller me coucher... Un délice.

¤ J'ai découvert les piments marinés. Par gourmandise, j'ai croqué à pleine dents, sans filet dans un petit piment, me disant que la marinade amoindrirait le côté épicé... Que nenni. J'ai pleuré, j'avais l'impression que mon visage prenait feu. J'ai refait la même chose le lendemain... Oui, j'aime bien m'obstiner. J'ai enlevé les graines à l'intérieur en me disant ce sont les graines qui font toute la force. J'ai croqué à pleines dents de nouveau. De nouveau, les larmes et la brûlure. Jour 3: et si je le mélangeais à l'eau de cuisson. Idée de génie... Encore fallait-il jouer sur la modération et n'en mettre qu'un... Malgré la brûlure, j'ai adoré ces petits piments. Avantage: c'est bourré de vitamine A donc bénéfique pour la production de mélanine...

Mai...trucs de filles

¤ Le fond de teint dernier cri de Givenchy... il a tout pour plaire (léger, légèrement couvrant, tenue impeccable, avec un spf, matifie mais garde la lumière, imperceptible et fait un teint de porcelaine.)

FDT

¤ L'eau parfumée Adopt' à la fleur d'oranger. (J'ai certaines lubies obsessionnelles: le miel et la fleur d'oranger en sont la preuve tangible. Dès que je vois "miel" ou "fleur d'oranger" j'achète. Bref... ce petit parfum qui doit coûter 6 euros a cette odeur très "bébé" de la fleur d'oranger douce. Je me shooterai à cette odeur à longueur de journée...)

FLEURDO

¤ Mon sac jaune... 

 

SAC