Comme Maud (de parlons peu, parlons cul), je suis fan de Bradley Cooper.

Ses yeux bleus, son regard profond, sa chevelure, son petit accent lorsqu'il parle français.... Oh Bradley...

Une fois dépassé le stade de la blondinette hystérique, on peut passer à l'étape suivante: l'admiration pour le comédien. Outre son physique de bel Apollon (pléonasme), Bradley Cooper est un merveilleux acteur. J'ai vu beaucoup de ses films et à chaque fois, il me scotche. Il est super fort.

Ces derniers temps, j'ai regardé deux films et une série avec lui... Dans les deux films, il donne la réplique à De Niro et on a l'impression, à travers les liens qui unissent les personnages, qu'un relais est passé entre les deux acteurs. C'est comme si De Niro validait l'entrée de Bradley dans le camp des géants du cinéma.

 

bradley

 

Dans Happiness Therapy, Bradley Cooper joue le rôle d'un bipolaire qui a été interné dans un hôpital psychiatrique après avoir violemment battu l'amant de sa femme. A sa sortie, on le voit obsédé par son ex-femme qu'il n'a plus le droit d'approcher. Il doit réprimer ses accès de fureur, continuer de faire croire qu'il va bien et parallèlement il ne parvient pas à lutter contre l'obsession. Il se fait des films, se persuade qu'ils vont finir ensemble. Il va rencontrer une jeune femme (interprétée avec brio par Jenifer Lawrence) qui est aussi une traumatisée de la vie. La rencontre entre les deux est détonante voire violente. De Niro joue le père de Bradley Cooper, un type toqué, avec quelques obsessions superstitieuses. Outre quelques gags, quelques moments de violence, ce film fait peur car il pose la question de la folie: est-on tous fous à la base? Sont-ce  les événements, les aléas de la vie qui vont exacerber ou anéantir cette folie? Ou bien certains chocs nous changent-ils à tout jamais en nous faisant basculer du côté de la folie? C'est un film très déroutant qui nous rappelle que nous ne sommes  pas grand chose et que nous n'avons pas tant de pouvoir que ça sur notre cerveau et notre santé mentale...

J'ai ensuite cherché d'autres films où Bradley Cooper apparaissait. OUI j'ai des lubies et des obsessions. Je suis en cure de Cooper en ce moment...et j'ai vu qu'il figurait dans une série: Limitless. J'ai donc  commencé la première saison. Un type un peu zonard va découvrir une pilule formidable qui va lui permettre d'utiliser 100% de son cerveau. Le cerveau enregistre tout, analyse tout, cependant, nous n'utilisons que 10 % de nos capacités Et cette pilule rend donc intelligent, puissant, omnipotent... Cette drogue est recherchée et le meilleur ami du héros qui lui refile la drogue va être assassiné. Comme par hasard, quand les flics arrivent, c'est note héros qui fait le meilleur suspect puisqu'il se trouve sur les lieux. Par un concours de circonstances et de magouilles, le FBI va découvrir que le héros a pris cette fameuse pilule et ils vont donc se servir de lui comme consultant. Le problème c'est que cette pilule est dégénérative et entraîne la mort. Heureusement, le sénateur Morra (joué par mon Bradley) a trouvé une antidote: une pilule qui lutte contre les effets négatifs de la drogue. Cependant, notre héros ne doit rien dire sinon... Bradley Morra se chargera de son cas. J'ai un peu été déçue par le maque d'apparition de Bradley. Il n'est pas le héros de cette série contrairement à ce que je croyais....

bradleyc

MAIS j'ai découvert que cette série était dérivée du film Limitless dans lequel Bradley Cooper incarne le rôle pricipal. Il faut voir le film avant de voir la série car cela nous permet de comprendre la vie d'Edouard Morra et de sa découverte de la fameuse pilule qui amplifie les fonctionnalités du cerveau. On retrouve dans ce film le duo De Niro-Cooper où là encore on voit ce passage de relais et à travers l'échange de regards, on comprend que les deux acteurs jouent dans la même cour. Si la série est un peu ordinaire, assez formatée, le film est hyper dynamique. Les travellings, la rapidité des plan-séquences, la façon de filmer, sont d'une grande qualité. Il y a des sortes de plongées, des défilements rapides et on a ainsi l'impression d'être en 3D et de ressentir les choses comme au futuroscope. Il y a quelques scènes très violentes, notamment lorsque le Mafieux (Russe) et ses mastodontes viennent chercher la came. Il y a de la tronçonneuse, des outils de torture... J'ai donc avancé cette scène. Il y avait beaucoup de sang et je me dis qu'heureusement j'ai fait une petite avance rapide sinon j'aurais cauchemardé toute la nuit. J'ai adoré ce thriller haletant. Je vais continuer la série pour voir si le Sénateur Morra finit président des USA...

 

J'aime Bradley Cooper. Je le trouve magnétique, vibrant, charismatique. Il a un jeu d'acteur assez impressionnant: je l'a vu dans divers rôles et à chaque fois, il me fait fondre. Mon été avec Bradley... Ça fait rêver...

Bradley Cooper ad for Haagen Dasz with Jana Perez