Le titre de cet article est un peu racoleur, un peu provocateur mais l'énervement et la colère en sont à l'origine. 

femmes4Je ne comprends pas cette mentalité féminine qui ne touche pas toutes les femmes (et fort heureusement) et qui consiste à voir les autres femmes comme rivales. Que ce soit à travers les regards qui dévisagent de haut en bas, le mépris qui coule de ces yeux de vipères, les remarques parfois désobligeantes, les moqueries ou encore la malveillance. Ce qui m'a poussé à écrire cet article c'est Instagram. Je suis abonnée à certains fils d'actualité de personnes que "virtuellement" j'apprécie. Parmi ces personnes il y a la youtubeuse Natamélie qui est une jeune femme fraîche, drôle, dont les vidéos sont bien fichues et pleines de bon sens, agréables à regarder. Et elle.. comment dire. Elle est sublime. L'autre jour, elle a posté une photo d'elle en maillot de bain. Jusque là tout va bien. Et pour la première fois, j'ai lu les quelques commentaires. Bien sûr pratiquement tous allaient dans ce sens: "tu es magnifique". MAIS il y en a quelques-uns qui étaient d'une cruauté, d'une malveillance telles qu'intérieurement je bouillais de colère. Une insinue que la photo doit être retouchée car le pli sous le bras trahit son âge... 31 ans, c'est vrai que c'est la sénilité. Une autre nana interpelle toutes les autres en disant qu'elle avait traficoté sa photo parce que le frigo derrière était déformé. Apparemment, Natamélie s'est enlevé un peu de bidon, chose qu'elle a totalement assumé dans ses réponses très élégantes et modérées (là où moi j'aurais explosé). En voyant ces commentaires, j'ai reregardé la photo..Effectivement, le frigo est déformé ce qui montre bien que la photo a été retouchée. Pour voir cette déformation, il faut scruter le détail. Il faut chercher la faille. Cela signifie que la nana a dû passer trois plombes devant cette photo, trouvant sûrement Natamélie trop belle, trop bien fichue, ou du moins tellement mieux qu'elle que sa jalousie l'a poussé à chercher la petite bête... Il faut vraiment avoir de la hargne, de la la haine en soi et du temps à perdre pour faire ça! Ok, Natamélie a "amélioré" sur son physique. En même temps, si on zieute ses photos et sa corpulence, elle n'a pas un bidon de baleine. Dire qu'elle a menti, qu'elle est fausse, qu'elle est malhonnête... N'est-ce pas un peu exagéré? Bah non! Enfin, pour les hargneuses jalouses et chiennes, visiblement c'est graaaaaaaaaaaaaaave. C'est un crime. Qu'on la mette au pilori! Qu'on la brûle sur place! Retoucher une photo Instagram pour gommer un léger défaut, quel abominable crime.

femmes

Et si on remettait les choses à leur place. Un instant. Juste un instant. Si on n'arrrêtait de se prendre au sérieux... Si Natamélie avait posé avec un produit miraculeux diététique qui fait perdre du poids, qui amincit; en gros si elle faisait de la pub en faisant croire que c'est le produit en question qui lui avait permis d'avoir ce corps... retouché, j'aurais compris la micro-polémique (encore que...) mais là... Non. Rien n'est grave. Sans passer par Instagram, lorsque l'on prend une photo de nous qui ne nous met pas à notre avantage: soit on supprime la photo, soit on la retouche. Le problème avec tout ce monde d'images, on nous demande d'être parfait pour pouvoir critiquer d'éventuellees imperfections; et si la perfection est rendue accessible, on cherche la supercherie. Pourquoi chercher le mal? Pourquoi pointer du doigt le négatif?

femmes1Donc il y en a marre. Marre qu'à cause de greluches malveillantes, des chiennes, des connasses, on mette toutes les nanas dans un même sac. Parce que c'est bien à cause de vous, VOUS les mauvais esprits, avec vos regards salissants, que toutes les nanas sont réduites à l'expression: les femmes sont des chiennes entre elles.  Mesdames, unissons-nous! Arrêtons de nous tirer dans les pattes, de nous chamailler, de rentrer dans ces moules que la société a confectionnés pour nous brimer. A cause de vous, la gent masculine s'est forgé une image de nous peu reluisante à laquelle ils ont rajouté des clichés gnan-gnans...

** les filles, ça critique;
** ça pleure devant les comédies romantiques;
** ça aime les balades sur des plages de sable blanc,main dans la main, les yeux dans les yeux les filles
** ça ne pense qu'au maquillage et qu'à la beauté
** les filles ça ne sait pas rire de tout et encore moins d'elles-mêmes...

Que de stéréotypes en somme dans lesquels beaucoup d'entre nous, nous ne nous reconnaissons pas. Si c'est ça être une nana:
** regarder de travers
** mépriser
** critiquer
** envier, jalouser, être médisante...

...alors je suis une non-fille. On m'a d'ailleurs dit un jour "toi ce n'est pas pareil, tu n'es pas une vraie fille"... C'est triste. C'est désespérant. Si si si je suis une vraie fille. Mais un peu une non-fille qui défie les hommes, qui aime la bière et le bon vin, qui rit de tout, qui a quelques accès de violence quand on touche à sa voiture, qui fait des doigts d'honneur, qui n'aime pas les mièvreries...et le plus beau cadeau de reconnaissance que peut me faire un homme c'est de me laisser choisir le vin et de me laisser payer l'addition au restaurant au premier rendez-vous. Et j'aime faire du shopping, acheter des cosmétiques, m'extasier devant une paire de chaussures, baver devant Bradley Cooper, fantasmer sur Emmanuel Moire, espérer épouser Andy Garcia ou Patrick Bruel ou Edouard Baer ou Clovis Cornillac ou Melvil Poupaud ou les 5 en même temps. Je peux me mettre à chialer pour un peu de poids pris mais je ne me réduis pas à cela. Ces dernières futilités ne me caractérisent pas complètement, cela fait partie de moi et je ne le renie absolument pas. Je suis une vraie fille avec un mental viril... La fameuse androgynie mentale de Colette... 

femmes2

Bref... Revenons au sujet principal: le regard posé sur les autres femmes. Quand je vois une jolie fille, je ne pense rien d'autre que: "elle est jolie" ou "j'aimerais bien être comme elle ou avoir telle partie de son physique". A aucun moment je vais chercher ses défauts ou me dire "elle est belle donc elle doit être cruchissime". Et oui, dans la mentalité canino-féminine, tu es belle OU intelligente; pas les deux. Et qu'importe... Belle? Moche? Intelligente? Idiote? est-ce vraiment important?

Qu'est-ce qu'on fera de notre intelligence, de notre beauté une fois six pieds sous terre? Rien.

Qu'est-ce qu'on en fait en attendant d'entrer dans notre dernière demeure? Rien ou pas grand chose.

L'important c'est d'être heureux/se, épanoui(e), de faire le bien, d'en tirer des bénéfices et surtout de n'être HUMAINEMENT pas trop dégueulasse (ça vaut aussi pour les messieurs...)

J'ai bien sûr grossi quelques traits mais ne laissons pas ces broutilles cliver notre genre, scinder notre gent; ce sont ces fêlures, toutes ces choses qui nous séparent (ça sonne comme une chanson de Jil Caplan) qui ne font qu'augmenter les remarques sexistes, machistes. Diviser pour régner... C'est de notre faute s'ils ont réussi!

femmes3

Vive le girl-power (mais pas le girl-power chienne-de-garde ni le girl power qui prône que tous les hommes sont des cons, que les femmes sont les plus fortes). Le girl-power (ça fait vraiment spice girls...), c'est la lutte pour accéder au mêmes droits, à la même reconnaissance que nos homologues masculins. Nous ne sommes pas inférieures à eux mais nous ne sommes pas non plus supérieures. Ce n'est pas ce que nous voulons. Nous souhaitons juste l'égalité, l'équité. Hommes, femmes... tous pareils, tous humains. Le girl-power c'est aussi et surtout tout ce qui nous rassemble, ce qui nous unit et cela passe par la bienveillance, la douceur, et toutes ces choses positives dont le coeur humain regorge (là ça fait vraiment gourou).

Et je le redis: essayons d'être humainement le moins dégueulasse possible!