23 février 2017

Ame Graphique: NOIR

Le rendez-vous initié par Sabine du blog Le petit carré jaune a transformé Ame Graphique en challenge itinérant. On le retrouve ce mois-ci chez Marion du blog par-ci, par-là. Le mot d'ordre ce mois-ci, c'est NOIR. Dès le début, j'ai pensé à la chanson de Pascal Obispo qui figure sur le fabuleux album Les Fleurs du bien: J'ai toujours aimé le noir, au plus grand dam de ma mère qui n'y voyait que l'expression d'une tristesse. Quand j'étais petite, c'était pour faire comme Patrick Bruel. (J'avais même le bandana noir et blanc.)... [Lire la suite]

22 février 2017

Bye bye Blondie ou bye bye "Punky"

Il faut être clair.. si j'ai acheté Bye bye Blondie de Virginie Despentes, c'est pour le surnom. La première fois où l'on m'a surnommée Blondie, c'était en fin d'année (2012) par deux élèves de Terminale (deux blondes). Et comme ce n'était qu'un remplacement, et que ces jeunes filles étaient sur le point de passer le bac, j'ai accepté leurs invitations sur FB. Comme sur ce réseau, elles m'appelaient encore "Madame", je leur ai permis de m'appeler par mon prénom. Elles n'ont jamais osé, et ont trouvé un compromis entre le Madame et mon... [Lire la suite]
21 février 2017

Un mardi sur son 31... sous la ceinture

En ce moment, je lis un recueil de lettres que j'ai acheté sur une brocante. Il s'agit de Correspondances amoureuses. Lorqu'on lit ces lettres de Beaumarchais, Henri IV, Sand, Musset, Hugo, on s'aperçoit qu'il s'agit davantage de lettres passionnées certes, mais libidineuses surtout... A la page 31 de ce recueil dirigé par Nathalie Rykiel, on a une lettre du libertin Beaumarchais à Mme de Godeville (c'est vraiment son nom, il n'y a vraiment aucun jeu de mots pourri licencieux....) "Cette chère clef! tu as fort bien deviné qu'elle... [Lire la suite]
20 février 2017

Et si on parlait... fantômes

Le fantôme lie deux éléments complètement opposés à savoir: la mort et le mouvement. En effet, pour qu'un fantôme existe, il faut que la personne soit morte. Et, s'il y a fantôme, c'est que le mort n'est plus complètement mort. Mais, il n'est pas vivant non plus. C'est l'absent-présent, l'inerte-mouvant... Il se trouve à la charnière entre deux mondes opposés. Nathacha Appanah, dans Petit éloge des fantômes, exploite ce filon et montre aussi bien le fantôme dans sa conception littérale que dans un sens assez métaphorique... ... [Lire la suite]
19 février 2017

La philo selon Proust ou le petit Marcel en mouvement

Je ne le répèterai jamais assez.. Je suis une grande lectrice de Proust, une adoratrice de la Recherche. Puisque Proust a été à l'honneur ces derniers jours, je me suis dit que je pouvais bien écrire encore sur lui. Cependant, comme j'ai déjà parlé de La Prisonnière, d'Albertine disparue et du Temps retrouvé, des Plaisirs et des jours, et même de Comment Proust peut changer votre vie de A. De Botton, j'ai pris le parti de m'engouffrer dans un filon peu exploité: la philosophie de/ et Proust. Tout le foin (en ce moment, j'utilise... [Lire la suite]
18 février 2017

De Delerm à Hammershoi: Intérieur

J'arrive bientôt à la fin de la delermothèque. Philippe Delerm a écrit une sacrée palanquée de livres.  Si, il y a encore quelques années, l'étendue de son oeuvre me promettait encore de bons moments, aujourd'hui, c'est une autre paire de manches (ouh! Quelle vilaine expression). A force d'avoir couru après les Delerm, de les avoir ingurgités comme une ogresse, le champ des possibles se restreint de plus en plus. J'ai quasiment épuisé le stock, j'ai tari ma source. La solution de repli, mon issue de secours, réside dans la... [Lire la suite]

17 février 2017

Êtes-vous adeptes du hygge

        En ce moment la part belle est faite au bonheur puisque la conjecture actuelle est de plus en plus sombre. Alors, sur les étals de nos libraires, on trouve de nombreux marchands d'optimismer: "soyez heureux en dix leçons", "le bonheur c'est maintenant"... bla bla. Et puis j'avais vu ce phénomène danois "hygge", l'art du bonheur à la danoise. En fait, c'est plus pour le titre, ce nom qui sonne comme un borborygme, que j'ai aheté le live de Louisa Thomsen Brits.   Je n'ai rien appris de... [Lire la suite]
16 février 2017

Roses à crédit d'Elsa Triolet

Elsa Triolet était la compagne de Louis Aragon. Si j'ai beaucoup lu Aragon, je n'avais aucune connaissance littéraire d'Elsa Triolet. Ce que je savais d'elle, venait de ce que mon amour de poète en disait. Et puis, j'ai découvert peu à peu cette auteure et je l'ai adorée. L'histoire de Roses à crédit est simple: Martine est d'origine modeste. Sa mère est volage pour ne pas dire de mœurs on ne peut plus légères, pour ne pas dire qu'elle se prostitue. Martine veut devenir coiffeuse et elle est prise sous... [Lire la suite]
Posté par Aude_85 à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
15 février 2017

Romain Puertolas: L'extraordinaire voyage du fakir...

J'ai acheté le roman de Romain Puertolas pour de titre à rallonge qui m'a interpellée: L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea.  C'est l'histoire d'un fakir qui quitte le Rajasthan pour la France. Son but? Acheter un lit chez Ikea. En vérité, le fakir est un homme lambda, un voleur, un arnaqueur. Il ment en permanence. En fait, son voyage lui a été payé par le peuple qui l'admire, qui prend pitié de... [Lire la suite]
Posté par Aude_85 à 12:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
15 février 2017

Cyril Mokaiesh et moi

J'avais bien vu ce nom et ce prénom défiler. Je connaissais à peu près ce visage, à peine la voix, absolument pas ses chansons. Il m'a fallu découvrir le duo Elodie Frégé-Cyril Mokaiesh "Houleux" pour que je me penche et fonde littéralement pour ce chanteur, cet artiste très très jeune (qu'on ne me dise pas le contraire, nous sommes de la même année...) Cyril Mokaiesh | Houleux (Feat. Élodie Frégé) [Audio] J'ai écouté la chanson "Clôture" qui est une peinture à la fois acide et amère (oui, je sais c'est complètement... [Lire la suite]
Posté par Aude_85 à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,