19 juillet 2017

Duel autour de Maupassant: élève vs prof

Avril 2017... Il y a quelques temps ma nièce (4ème) a rapporté de son collège un petit livre vert et blanc intitulé Le Papa de Simon et autres nouvelles" de Maupassant. Je l'ai encouragée et l'ai félicitée pour sa lecture de Maupassant. Et j'ai eu un avis assez tranché de sa part. "Bon, Le Papa de Simon, ça va c'est cool. C'est un peu triste mais ça finit bien. Mais le reste c'est trop chelou. Il ne se passe rien. C'est nul. Je ne vais pas tout lire." En bonne tante prof de français, j'ai soufflé, fait les gros yeux et je lui ai... [Lire la suite]

16 juillet 2017

La retraite sentimentale de Colette

La retraite sentimentale est le dernier opus de la série des Claudine de la merveilleuse romancière Colette. J'ai parlé de mon adoration de Colette ici, là J'ai aussi parlé de la saga des Claudine ici: Claudine à l'école. Claudine à Paris. Claudine en ménage. Claudine s'en va. Dans Claudine s'en va, on parle surtout du personnage d'Annie que l'on retrouve dans La retraite sentimentale. Renaud, le mari de Claudine est en convalescence dans le sud (je crois). Pendant cette absence, Annie vit avec Claudine. On sait que leur amitié... [Lire la suite]
03 juin 2017

Le voyage égoïste de Colette

J'ai vraiment l'impression de faire beaucoup de lectures croisées en ce moment. Et pourtant mon choix de livres est assez aléatoire. Ou plutôt pragmatique, le premier de la pile à lire. Parallèlement au recueil de nouvelles de Virginia Woolf La fascination de l'étang, j'ai lu un recueil de nouvelles de Colette, Le voyage égoïste. Tout ce que j'ai aimé chez Virginia Woolf, je l'ai retrouvé chez Colette: les descriptions bucoliques, esthétiques, poétiques, psychédéliques, le style très "prémoderniste" de Colette et le vrai modernisme de... [Lire la suite]
22 mai 2017

Spectacle de Prévert

Je reprends un peu du service sur ce blog, je retrouve un rythme de croisière. Aujourd'hui, je vais parler d'un poète que j'adore.. Jacques Prévert. Et d'une oeuvre que j'ai... je ne vais pas dire détester.. mais que je n'ai pas forcément aimée. Si j'en parle aujourd'hui, c'est aussi et surtout pour faire honneur au challenge de Philippe: Lire sous la contrainte. De mémoire, et grosso modo, la contrainte est que le titre ne doit pas contenir de déterminant ni préposition. Spectacle obéit donc à la règle. "Mais sur une autre gravure... [Lire la suite]
26 février 2017

A-t-on vraiment la vie devant soi?

La vie devant soi est un roman d'Emile Ajar (soit Romain Gary) publié et primé par le Goncourt en 1975. J'avais lu Les racines du ciel de Romain Gary ainsi qu'un extrait des Cerfs-volants. J'avais bien apprécié ces moments de lecture. Avec le roman La vie devant soi, mon ravissement a encore grimpé d'un niveau. Madame Rosa est une octogénaire obèse, juive -rescapée des camps de concentration-, ancienne prostituée. Cette vieille femme rongée par un début de folie et par une fatigue incommensurable, garde des enfants. Pas n'importe... [Lire la suite]
16 février 2017

Roses à crédit d'Elsa Triolet

Elsa Triolet était la compagne de Louis Aragon. Si j'ai beaucoup lu Aragon, je n'avais aucune connaissance littéraire d'Elsa Triolet. Ce que je savais d'elle, venait de ce que mon amour de poète en disait. Et puis, j'ai découvert peu à peu cette auteure et je l'ai adorée. L'histoire de Roses à crédit est simple: Martine est d'origine modeste. Sa mère est volage pour ne pas dire de mœurs on ne peut plus légères, pour ne pas dire qu'elle se prostitue. Martine veut devenir coiffeuse et elle est prise sous... [Lire la suite]
Posté par Aude_85 à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 janvier 2017

Le pain noir de Georges-Emmanuel Clancier

Georges-Emmanuel Clancier est un auteur du XX° (toujours vivant) qui est né au début du siècle. Il s'est illustré aussi bien dans le genre poétique que romanesque. Il a reçu plusieurs prix (Prix de l'Académie Française et le Goncourt de poésie). Le Pain noir a été publié en 1956. L'histoire, bien que non datée semble se passer au milieu du XIX°. On reconnaît quelques codes romanesques à la Maupassant, tant dans le contexte historique que social. Il semblerait que l'histoire racontée soit inspirée de celle de la grand-mère de... [Lire la suite]
21 décembre 2016

Le fou d'Elsa d'Aragon

  La "folle de Louis" que je suis, remet le couvert avec son amour de poète. Je connais sur le bout des doigts Le paysan de Paris et La Mise à mort. Cependant, Aragon romancier me "rebute" souvent. Il est complexe. Son écriture est très conceptuelle et sa création romanesque laborieuse et trop intellectualisante. En revanche, lorsque Louis Aragon passe de la prose à la poésie, il traverse le miroir et me ravit comme personne. Si la prose est monumentale et d'une... [Lire la suite]
11 novembre 2016

Mémoires d'une jeune fille rangée de Simone de Beauvoir

  J'ai acheté ce roman parce que je n'avais jamais rien lu de Simone De Beauvoir et cela me dérangeait un peu. J'ai rechigné à le sortir de ma PAL et j'ai grognassé pendant une cinquantaine de pages... "Encore un écrivain qui se regarde le nombril".  "Encore une autobiographie".  "Qu'est-ce qu'on en a affaire de sa vie".    En même temps, quand tu achètes un bouquin dont le titre stipule très explicitement qu'il s'agit de Mémoires... tu ne peux pas t'attendre à... [Lire la suite]
24 octobre 2016

Jean Guéhenno: Journal des années noires

J'avais étudié un extrait du Journal des années noires de Jean Guéhenno lorsque j'étais en Première et j'en avais apprécié la lecture. J'avais été étonnée par l'engouement que j'avais ressenti puisqu'à l'époque je n'étais pas forcément intéressée par tous ces récits de guerre.    Jean Guéhenno (1890-1978). Jean Guéhenno est né à Fougères en 1890.  Après avoir participé à la guerre 14-18, il entre à l'Université. Il devient professeur de "Khâgne"  dans les lycées de... [Lire la suite]