08 août 2017

Celle qui fuit et celle qui reste d'Elena Ferrante... Je suis la première!

Je remplis une nouvelle fois le challenge de Philippe "trilogie de l'été" avec la saga L'amie Prodigieuse d'Elena Ferrante. J'avais trouvé le tome 1 ennuyeux à mourir; le tome 2 sans grand intérêt. A l'issue de ce deuxième tome, j'avais dit que je sauterais par la fenêtre si le troisième n'apportait rien... Alors adieu! Le tome trois est aussi désolant que les deux autres. Celle qui fuit et celle qui reste... Je suis définitivement celle qui fuira Elena Ferrante. Pourtant ce roman avait bien commencé: les trente-cinq premières... [Lire la suite]

27 juillet 2017

Le nouveau nom d'Elena Ferrante: un cran de plus dans l'ennui

J'avais péniblement lu le tome 1 L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante. J'ai parlé de cette déception ici.. J'ai décidé d'enchainer la suite de la triologie pour m'en débarrasser car le premier tome m'avait bien dégoûtée. Le tome 2, Le Nouveau Nom, commençait à me rabibocher avec la romancière, quand soudain l'ennui est réapparu à la page 85. Dans le premier tome, j'ai commencé à m'ennuyer au bout d'une quarantaine de pages. On progresse, on progresse. C'est toujours aussi redondant, soporifique, inintéressant à l'excès. Je ne... [Lire la suite]
07 juillet 2017

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante ou la grosse arnaque du siècle.

L'amie prodigieuse a créé le buzz l'an passé et continue encore aujourd'hui: succès populaire salué par la critique. Un chef d'oeuvre en somme. De plus, tout le mystère autour de la romancière Elena Ferrante a ajouté une plus-value à ce roman et à cette trilogie. J'ai eu hâte de découvrir ces romans. J'avais très envie d'être emballée, d'en parler avec fougue, avec panache, avec passion. Oui mais voilà... j'ai détesté. Je me suis ennuyée à mourir. J'ai adoré l'incipit et l'histoire qui était annoncée. Une femme, Lenù (double fictif... [Lire la suite]