25 juin 2017

Qui dira la souffrance d'Aragon de Gérard Guégan

"Je l'aimerai toujours et, à rebours, je me détesterai toujours autant. Comprenne qui pourra. Tu sais, mon petit, on ne devrait jamais couper le cordon... le trait d'union, si tu préfères, ce fil d'Ariane qui nous lie à notre jeunesse. Le seul impossible qui aura jamais compté: la traversée des apparences...." Par principe, quand je vois le nom "Aragon", j'achète.  J'ai réalisé deux mémoires sur lui donc ça laisse quelques traces. J'ai une profonde affection pour cet auteur, même si je préfère largement le poète au romancier.... [Lire la suite]

21 décembre 2016

Le fou d'Elsa d'Aragon

  La "folle de Louis" que je suis, remet le couvert avec son amour de poète. Je connais sur le bout des doigts Le paysan de Paris et La Mise à mort. Cependant, Aragon romancier me "rebute" souvent. Il est complexe. Son écriture est très conceptuelle et sa création romanesque laborieuse et trop intellectualisante. En revanche, lorsque Louis Aragon passe de la prose à la poésie, il traverse le miroir et me ravit comme personne. Si la prose est monumentale et d'une... [Lire la suite]