10 juillet 2017

La servante écarlate de Margaret Atwood

Margaret Atwood et moi n'avons vraiment pas d'atomes crochus. J'avais découvert cette romancière canadienne avec son roman La femme comestible. J'avais été déçue car je trouvais l'histoire gnan-gnan, et la narration houleuse et barbante. J'ai commencé La servante écarlate en avril. Je l'ai fini hier. Et il n'y a que 450 pages. J'ai traîné ce livre comme un boulet. Entre temps, une série et le film inspirés du roman sont sortis et ont fait le buzz. Tout le monde a vu dans cette anticipation une représentation de l'Amérique... [Lire la suite]

21 juin 2017

L'année noire de Kadaré

J'ai découvert Ismaïl Kadaré grâce à Avril Brisé qui est un roman exceptionnel sur la vendetta Albanaise. Dès lors, j'ai enchaîné de nombreuses lectures de Kadaré qui m'ont ravie. Le problème avec les romans de Kadaré, c'est qu'ils nécessitent une certaine culture, des connaissances sur l'histoire de l'Albanie. Grâce aux Tambours de la pluie et au Général de l'armée morte, j'avais saisi quelques informations qui m'ont permis de comprendre certains romans. J'ai lu L'année noire et j'ai bien vu que mes connaissances étaient limitées. On... [Lire la suite]
06 février 2017

Beignets de tomates vertes de Fannie Flagg

      Si je n'avais pas lu La bibliothèque des coeurs cabossés de Katarina Bivald, jamais je n'aurais acheté ce livre. En effet, dans le roman susnommé, l'auteure fait référence à une multiplicité de romans. Et elle parle justement de ce roman de Fannie Flagg au titre appétissant. Quand j'ai vu Beignets de tomates vertes sur les étals du Cultura, j'y ai vu un signe. Donc je l'ai pris sans regarder la quatrième de couverture, comme très souvent. Quand je suis rentrée chez moi, j'ai tourné le livre dans tous les sens... [Lire la suite]