Photos liées au tag 'nouvelles'

Voir toutes les photos
24 juillet 2017

Le destin des souvenirs d'Italo Svevo

Italo Svevo, de son vrai nom Ettore Schmitz, est un auteur Italien (de Trieste, exactement) de la fin du XIX° et du tout début XX°. Je l'avais découvert à la fac lorsque nous avions étudié Sénilita que j'avais adoré. J'avais lu quelques extraits de La conscience de Zeno, hésitant à l'époque entre une étude de ce roman-ci ou celui d'un autre Italo, Si par une nuit d'hiver un voyageur de Calvino. Et j'avais opté pour ce dernier. "Les hommes ne savent pas tout voir, ils tiennent leurs yeux clos sur certaines choses." Je n'ai pas... [Lire la suite]

19 juillet 2017

Duel autour de Maupassant: élève vs prof

Avril 2017... Il y a quelques temps ma nièce (4ème) a rapporté de son collège un petit livre vert et blanc intitulé Le Papa de Simon et autres nouvelles" de Maupassant. Je l'ai encouragée et l'ai félicitée pour sa lecture de Maupassant. Et j'ai eu un avis assez tranché de sa part. "Bon, Le Papa de Simon, ça va c'est cool. C'est un peu triste mais ça finit bien. Mais le reste c'est trop chelou. Il ne se passe rien. C'est nul. Je ne vais pas tout lire." En bonne tante prof de français, j'ai soufflé, fait les gros yeux et je lui ai... [Lire la suite]
03 juin 2017

Le voyage égoïste de Colette

J'ai vraiment l'impression de faire beaucoup de lectures croisées en ce moment. Et pourtant mon choix de livres est assez aléatoire. Ou plutôt pragmatique, le premier de la pile à lire. Parallèlement au recueil de nouvelles de Virginia Woolf La fascination de l'étang, j'ai lu un recueil de nouvelles de Colette, Le voyage égoïste. Tout ce que j'ai aimé chez Virginia Woolf, je l'ai retrouvé chez Colette: les descriptions bucoliques, esthétiques, poétiques, psychédéliques, le style très "prémoderniste" de Colette et le vrai modernisme de... [Lire la suite]
01 juin 2017

La fascination de l'étang de Virginia Woolf

J'ai découvert Virginia Woolf  à la fac avec son merveilleux roman Les Vagues. Je l'ai lu des dizaines de fois dans deux traductions différentes: celle de Cécile Wajsbrot et celle de Marguerite Yourcenar. J'ai largement préféré celle de M. Yourcenar. L'année suivante, j'ai étudié Mrs Dalloway et là: gros coup de foudre pour ce roman lu, relu et rerererererelu. J'ai donc placé Virginia Woolf comme une de mes romancières favorites. Alors, j'ai enchaîné les achats, les lectures de Virginia Woolf. J'ai été déçue par Les années, peu... [Lire la suite]
10 mai 2017

La vie en mieux d'Anna Gavalda

  Je suis une lectrice assidue d'Anna Gavalda. Cela a commencé au lycée avec Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part et Je l'aimais. Et puis, durant mes études, j'avais été très emballée par Ensemble c'est tout que j'avais lu en quelques heures malgré l'importance du pavé. J'avais remis cela avec La Consolante.  Et puis, j'ai été déçue par un extrait de Billie donc j'avais refusé d'acheter le bouquin. J'ai voulu retenter l'expérience avec La Vie en mieux. L'extrait... [Lire la suite]
03 avril 2017

Chère Barbara d'André Delaurée

Chère Barbara est une nouvelle écrite par André Delauré. Je l'ai eue gratuitement sur ma liseuse. La gratuité n'a pas été le seul motif de mon choix. Le titre me plaisait. Je m'attendais à une correspondance entre l'auteur et la chanteuse BARBARA.  Et puis, je m'étais aussi imaginé qu'il pouvait s'agir des fragments de la correspondance entre Prévert et sa Barbara rassemblés ou bien un échange entre ces deux-là fantasmé par l'auteur André Delauré..;   En réalité, il ne s'agit ni d'écriture épistolaire ni de lyrisme... [Lire la suite]

17 octobre 2016

Brèves enfances de Sylvie Bourgeois

Brèves enfances  est un recueil de nouvelles de Sylvie Bourgeois.   Il s'agit d'un recueil de nouvelles liées à l'enfance, comme le titre le souligne effectivement. Ce sont des anecdotes ou histoires racontées par des gosses et on a leur regard -pas toujours aussi naïf qu'on le pense- sur l'existence, les adultes.   C'est parfois cru, c'est souvent drôle. D'autres fois, ce n'est pas très sain (la masturbation presque... [Lire la suite]
30 septembre 2016

Les deux messieurs de Bruxelles d'Eric-Emmanuel Schmitt

 Les deux messieurs de Bruxelles est à la fois le titre du recueil de nouvelles mais aussi celui de la plus longue: celle qui inaugure le livre. Eric-Emmanuel Schmitt m'a, une fois de plus, ravie. Le style est parfois enlevé, d'autres fois beaucoup plus sombre, quelquefois sardonique et de bout en bout excellent. Toutes les nouvelles ne se valent pas mais peu n'ont pas suscité mon intérêt (une seule en fait). Ce que j'ai beaucoup apprécié dans ce recueil Les deux messieurs de Bruxelles, c'est que... [Lire la suite]
07 septembre 2016

Tanizaki: Le pied de Fumiko

 [Republication]   Dans la nouvelle Le pied de Fumiko, Tanizaki utilise un stratagème littéraire vieux comme le monde: il nous fait croire que le personnage de l'histoire raconte une anecdote qu'il envoie à notre auteur pour qu'il la réécrive correctement. Hormis ce subterfuge un peu bateau, l'histoire se laisse lire de façon assez agréable, je dois l'avouer. L'auteur rend son récit dynamique par les bouleversements temporels. Tanizaki utilise vraiment tous les ressorts de l'écriture et les... [Lire la suite]
09 août 2016

Tanizaki: La complainte de la sirène

 [Republication]   Ce que j'aime dans la littérature asiatique, c'est la délicatesse du style, la joliesse du phrasé, la douceur des descriptions. Ce court récit La complainte de la sirène est empreint de cette atmosphère feutrée et chic très caractéristique des Asiatiques. L'ambiance ainsi créée est toujours entre le rose poudré de la ballerine et le rose tendre de l'enfance. L'élégance qui émane de l'écriture asiatique est très colorée:... [Lire la suite]