14 juillet 2017

Agatha Raisin enquête: Pas de pot pour la jardinière

Après avoir entamé et adoré la saga de M.C Beaton "Agatha Raisin enquête", je suis devenue accro à ces romans très "british" (ou plutôt "scottish"). J'ai donc lu les trois premiers tomes, ce qui me permet de valider une participation au challenge de Philippe "trilogie de l'été". Je crois bien que je vais rapidement céder à la fin de la saga parce que j'ai ricané, parce que je me suis régalée avec le style très écossais de M.C Beaton. C'est sûr que si l'on recherche du thriller, du polar, on ne va pas être servi. Si on recherche... [Lire la suite]

08 juillet 2017

Une maison de poupée d'Ibsen

Henrik Ibsen est un dramaturge norvégien du XIX°. Il est né en 1828 et mort en 1906. Une de ses pièces les plus connues est Une maison de poupée. J'ai très longtemps vu le titre passer sans jamais m'arrêter dessus. J'avais lu des extraits car dans les manuels scolaires, c'est assez fréquent de trouver un extrait de cette pièce de théâtre. J'aime le théâtre. J'ai cette fascination pour ce milieu depuis toujours. Autant, je n'ai jamais été très attirée par les salles de cinéma, autant j'ai toujours adoré et été toujours très... [Lire la suite]
20 mars 2017

Un trou dans la toile de Luc Chomarat

Je participe régulièrement au challenge de Philippe Lire sous la contrainte. L'avantage, c'est que cela me permet d'orienter mon choix su livre à retirer de ma pile. A contrario, quand je n'ai rien, je furète sur kobo et prends au hasard des romans, à bas prix voire gratuits, correspondant à la contrainte. Je fais souvent des découvertes grâce aux contraintes données par Philippe. D'agréables découvertes ou de désastreuses lectures! Et c'est dans cette deuxième catégorie que je peux balancer l'ebook Un trou dans la toile. Thomas... [Lire la suite]
25 février 2017

La femme au miroir de Schmitt

"Tuer qui que ce soit, c'est s'attaquer à la vie. Personne n'a le droit de le faire."       La femme au miroir de Schmitt est un pavé; un bon gros roman... un gros roman seulement. J'adore Eric-Emmanuel Schmitt: c'est visible ici, là ou encore là, et finalement ici. La femme au miroir se compose comme un triptyque: l'histoire d'Anne, celle d'Hanna, celle d'Anny à des époques bien distinctes: la Renaissance, le début du XX° et l'époque ultra-contemporaine. Je parle de triptyque mais l'dée d'un triptyque tournant... [Lire la suite]