18 juillet 2017

Article dans lequel la lectrice demande une fois encore à Monsieur Puértolas de l'épouser

Cher Romain,Je suis tombée sous le charme depuis L'extraordinaire voyage du fakir. J'aime tes titres à rallonge. J'aime tes histoires. J'aime ton humour. Epouse-moi. J'ai adoré Re-vive l'empereur qui t'a permis une fois encore de monter dans mon estime. Monsieur Puértolas je vous aime. Epousez-moi. J'ai craqué pour Tout un été sans facebook. Et j'ai ri, j'ai ri.. Femme qui rit., cher Romain... Romain Puértolas épouse-moi. Ce sera toi ou personne. Passe-moi les menottes la bague au doigt. (Le petit Romain est policier. Quand on... [Lire la suite]

16 juillet 2017

La retraite sentimentale de Colette

La retraite sentimentale est le dernier opus de la série des Claudine de la merveilleuse romancière Colette. J'ai parlé de mon adoration de Colette ici, là J'ai aussi parlé de la saga des Claudine ici: Claudine à l'école. Claudine à Paris. Claudine en ménage. Claudine s'en va. Dans Claudine s'en va, on parle surtout du personnage d'Annie que l'on retrouve dans La retraite sentimentale. Renaud, le mari de Claudine est en convalescence dans le sud (je crois). Pendant cette absence, Annie vit avec Claudine. On sait que leur amitié... [Lire la suite]
15 juillet 2017

La mort du roi Tsongor de Laurent Gaudé

En fin d'année, il n'est pas rare de trouver dans notre casier des livres. J'ai trouvé il y a quelques temps le roman de Laurent Gaudé: La mort du roi Tsongor. J'avais découvert Laurent Gaudé il y a quelques années lorsqu'un extrait du Tigre bleu de l'Euphrate était tombé à l'écrit du bac français. Le sujet avait fait polémique: la presse s'était acharnée contre les lycéens se moquant de nos chères têtes blondes qui avaient cru que le tigre était un animal et non le fleuve. Les journaleux s'étaient précipités comme des rapaces sur... [Lire la suite]
11 juillet 2017

Agatha Raisin enquête: Remède de cheval

J'ai découvert par hasard M.C Beaton et par-là même la saga des "Agatha Raisin". C'est drôle, enlevé, léger, sympathique. Rien d'intellectualisant mais absolument divertissant. J'ai adoré le premier tome La quiche fatale. Dans ce second tome, Remède de cheval, nous retrouvons notre Agatha qui s'est entichée de son voisin, l'ancien colonel James Lacey. Elle le suit, le "harcèle", le poursuit... et lui, par conséquent, il la fuit. Et puis, saoulée d'être ignorée et abandonnée, elle va craquer pour le nouveau vétérinaire qui vient... [Lire la suite]
06 juin 2017

Kinderzimmer de Valentine Goby

Il y a quelques années, à sa sortie, j'avais eu très envie d'acheter le roman Kinderzimmer de Valentine Goby. Comme j'étais déjà dans un lecturothon thématique, "le nazisme et l'écriture des camps", j'avais décidé de faire une petite pause pour reposer mon cerveau. Depuis 4 ans, j'ai enchaîné les lectures de romans sur l'univers concentrationnaire sans jamais retomber sur Kinderzimmer. Et, lors de ma dernière escale à Bécherel, quand mon regard s'est posé sur cette couverture épurée: un landau vide dans  un terrain vague, j'ai... [Lire la suite]
12 mai 2017

La servante du seigneur de Jean-Louis Fournier

Jean-Louis Fournier, dans son roman La servante du seigneur manie avec brio l'humour noir. Il mêle à la fois la satire, l'ironie, le sarcasme au désespoir et à la tristesse.  « L’humour est un antalgique, on l’utilise quand on a mal. »    A première vue, on pourrait croire qu’une personne qui a recours à l’humour en permanence est une personne enjouée. Ici, l’humour est une mise à distance, un regard cynique vis-à-vis de la vie. Quand le narrateur-auteur utilise l’humour, ce n’est pas avec... [Lire la suite]

20 avril 2017

Les Hauts du Bas de Pascal Garnier

Je ne connaissais pas du tout Pascal Garnier avant de tomber sur l'un de ses romans dans ma petite librairie préférée. Il y avait une note de mon libraire sur ce roman: "cynique, cruel et drôle" ou quelque chose comme ça. L'avis était bien plus long mais ce sont les mots que j'ai retenus et qui m'ont invitée à acheter le livre sans prendre le temps de lire la quatrième de couverture; chose que de toute façon, je ne fais quasiment jamais.. J'ai donc acheté Les Hauts du Bas et je me suis régalée. Je partage l'avis de mon libraire:... [Lire la suite]
19 mars 2017

L'homme qui voulait être heureux de L. Gounelle

"Une vie réussie est une vie que l'on a menée conformément à ses souhaits, en agissant toujours en accord  avec ses valeurs, en donnant le meilleur de soi-même dans ce que l'on fait, en restant en harmonie avec qui l'on est, et, si possible, une vie qui nous a donné l'ocasion de nous dépasser, de nous consacrer à autre chose qu'à nous-mêmes et d'apporter quelque chose à l'humanité, même très humblement, même s c'es infime. Une petite plume d'oisea confiée au vent. Un sourire pour les autres." Ce qui m'a fait rire dans le... [Lire la suite]
12 mars 2017

Puisque rien ne dure de Laurence Tardieu

J’ai d’abord été attirée par le titre Puisque rien ne dure. Le roman de Laurence Tardieu traite de l’aspect éphémère de l’existence, des êtres, des choses. Le titre expose l’homme dans son rapport avec le temps. Une fois n'est pas coutume, j'ai lu la quatrième de couverture et j’ai senti que Puisque rien ne dure était fait pour moi : « Je meurs voilà ce qu’elle m’écrit Vincent je meurs viens me voir viens me revoir une dernière fois que je te voie que je te touche que je t’entende viens me revoir Vincent je... [Lire la suite]
24 février 2017

Faut-il mettre Musso et ses romans à la benne?

Je ne connaissais Musso que de nom et surtout à travers les avis ou plutôt a priori que les gens en ont. Guillaume Musso, comme Marc Levy, sont mal considérés. Ce sont des auteurs populaires donc réservés aux non-littéraires. Ils fournissent une littérature - qu'on ne peut pas qualifier de littérature d'ailleurs, de bas-étage. Ils sont les bas-fonds. Voilà ce qu'on peut entendre un peu partout, chez les Grands Critiques, les Grands Connaisseurs de la Littérature... On pourrait croire que j'exagère. Mais non. A plusieurs reprises,... [Lire la suite]